14/08/2006

relations amicales inter-générations

Autant j’aime parler, expliquer, écouter, autant j’aime parfois me taire.

Ainsi, j’ai un jeune ami que j’adore, parce qu’il semble me reconnaître en dehors de tout jeu social ou du langage un peu compliqué que je peux employer.

J’aime le caresser, être caressé dans la simple acceptation de nos corps qui doivent exulter !

Je sens une parfaite conjugaison dans nos rapports.

Si il a décalage dans les âges, il me parait qu’il n’y en a point dans nos attentes. Il n’y a aucune espèce de lutte, comme bien souvent dans les relations, de faire la preuve de notre valeur. Probablement parce qu’elles sont très différentes, vu la différence d’âge.

Il n’y a point de «  tu me comprends pas » ! Il y a juste parfois : «  ce n’est plus comme de ton temps »…

Je puis certainement mieux répondre à son narcissisme de jeunesse sans être en concurrence. Nous connaissons sans doute tous cette problématique narcissique, souvent centrale pour les relations de partenaires  plus ou du moins même âge. Cela entraîne comme une lutte pour le pouvoir, style : «  je vais te montrer et te faire la preuve en ayant plus de valeur que toi ! »

La grande différence d’âge empêche cette espèce de compétition amenant des positions hautes ou basses.

Il a la force de son âge, presque l’insolence de sa beauté, face à moi, simplement à son écoute, à mon désir de lui, avec ma longue histoire. La concurrence est impossible parce qu’elle ne peut se jouer sur les mêmes terrains.

Avoir parfois trop de choses en commun me semble nuire aux bonnes relations.

Qu’on arrête donc de penser ou de crier à la manipulation !

L’indépendance est bien plus souvent respectée entre personnes d’âges très différents.

Combien de fois la collusion qui préside au choix du partenaire n’aboutit-elle pas à une espèce de système aliénant ? Les deux, inconsciemment, se rejoignent, avec pour un sentiment de sa propre valeur qu’il veut mettre en lumière grâce à un partenaire plus défaillant.

Personnellement, je vois mon jeune ami progresser dans son autonomie, dans une évolution positive qui n’a rien d’une mise en dépendance du « vieux » que je suis.

Les rapports sont bien plus égalitaires que d’autres qui partagent seulement l’âge comme égalité.

Attention donc aux jugements trop hâtifs.

Oui, j’aime les jeunes minets (majeurs j’entends). Je persiste et signe, croyant que les relations, y compris sexuelles, peuvent sceller des amitiés égalitaires et épanouissantes pour tous.

En tout cas, ce jeune ami qui est bruxellois est sur la grand place de ma vie à l’image du tapis de fleurs sur celle de Bruxelles ce week-end !!!

Mik.

00:19 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c'est chaque fois un plaisir de venir chez toi, le temps d'un texte ou deux...
amitiés

Écrit par : Gibritte | 14/08/2006

Les commentaires sont fermés.