27/03/2006

Brokeback Mountain

Il m’a fallu un peu de temps pour mon remettre après ce film, petit chef d’oeuvre cinématographique.

Je m’étais pourtant un peu ennuyé la première demi-heure.

Je sais que ce film va m’obséder encore un certain temps.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, je ne vais pas dévoiler l’histoire, mais vraiment allez le voir !

Vaincre nos barrières, celles de la société, oser aller au-delà de ce qui nous bloque pour pouvoir vivre heureux et n’avoir pas de regret, voilà un film qui ouvre à cette réflexion.

Et ceci vaut pour les gays, comme pour les hétéros.

Des paysages grandioses, une interprétation impeccable et remarquable, juste, émouvante, pour une grande histoire d’amour.

Un seul petit bémol, il y a, à mes yeux, quelques longueurs. Mais qu’importe, on sort de la salle envoûté, les larmes aux yeux devant une histoire originale, romantique et avec une force poétique qui ne sent pas l’eau de rose pourtant.

C’est pudique et personne ne sera, je crois, choquer de la relation homosexuelle des ces cow-boys. Aideront-ils probablement à changer encore un peu plus la mentalité de ceux qui se bloquent encore face à la différence sexuelle et affective.

J’ai été ému aux larmes (ce qui rare chez moi pour un film), pris aux tripes. Interpellé aussi par des trajectoires familiales étouffantes, choisies, comme beaucoup de gays ou de bi, pour faire comme la majorité et répondre aux « normes ».

Vraiment à voir et même à revoir. Pas parce que traitant de l’homosexualité, mais simplement parce que sensible, éloigné d’un mélodrame bon marché. Une grande leçon d’humanité.

Mik.

01:52 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Coucou Juste un petit coucou en passant sur le site. Bravo!

Écrit par : Bébé Dusch | 28/03/2006

Les commentaires sont fermés.