25/03/2006

 

untel045Qu’il n’est pas facile, mais toujours passionnant d’être parents !

Je crois n’avoir jamais vraiment démissionné de mon rôle de père.

Ce rôle  a du évoluer. Par la force des choses, mais aussi par la volonté de mieux accepter les maladresses de l’amour, les contradictions qui font les rapprochements et les éloignements.

J’ai senti et souffert de voir mon fils comme obligé de me combattre pour sortir d’une fusion passée sans doute trop grande.

Pas simple d’accepter que nos enfants se trompent, comme nous nous sommes aussi trompés.

Il nous faut parfois mourir un peu pour laisser mieux croître nos enfants.
Hier, j’ai écouté mon fils. Cela faisait un bon petit temps que nous ne nous étions plus parlé ainsi.

Tout en sentant son besoin que je reste père, j’ai surtout écouté quelqu’un en qui je reconnaissais un homme qui à son tour allait devenir père.

Il fallait certainement un temps pour que qu’il devienne quelqu’un en dehors de moi, loin de moi, avec cet espoir que jamais nous ne fermerions définitivement la porte à la rencontre et à l’affection.

Je reste ce que je suis,avec mon regard d’homme, mêlé de celui de père qui veut le meilleur pour ses enfants en sachant que ce meilleur dépend essentiellement d’eux.

J’ai sans doute raté quelquefois cet équilibre difficile pour un père entre intervenir trop ou trop peu. Mais qu’importe, j’ai fait ce que je pouvais, avec mes différentes facettes et mes contradictions.

La parole de la mère sur le père est aussi importante et je n’ai jamais trop su ce qu’elle était chez mon ex depuis notre divorce.

Hier je n’ai, comme d’habitude, peut-être pas pu directement dire mes sentiments. Mais je crois que mon fils a bien deviné ma joie d’être bientôt grand-père pour une deuxième fois.

Ma joie surtout de l’entendre et de l’écouter parler de lui, de son quotidien.

Il n’y a eu aucune demande, aucun reproche, simplement un appel au temps qui aidera à nous sortir des tensions passées.

Nous savons en tout cas que notre attachement et notre amour sont certainement restés intacts. C’est l’important.

Et voilà que je me sens encore mieux !

Mik.

 

09:19 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Hello Mike Tu vas bien ?
Bon week-end

Écrit par : Lagaffe | 25/03/2006

L'important, c'est d'avoir donné le meilleur possible... Voici un nouveau germe de vie qui se prépare à voir le jour!
Les relations parents-enfants ne sont pas toujours les plus faciles, mais l'amour transparaît au-delà de certaines rudesses ou maladresses. Nul parent ne fait de sans faute. L'essentiel est d'avoir donné le meilleur de ce qui était possible. Nos enfants ne s'y trompent pas. Ton fils non plus, sûrement. Son métier de père va encore lui en apprendre davantage sur le sujet...Bonne chance avec la petite famille!

Écrit par : crocki | 26/03/2006

Les commentaires sont fermés.