19/03/2006

Tombons les masques

Photographies originales de carnavals - Images inhabituelles - Costumes masques aux carnavals de Venise Bâle ( Basel ) 2000 - Karneval Fastnacht Fasnacht Fasching basel und WenedigLa période carnaval n’est pas l’unique où nous portons des masques.

Elle est, il est vrai, la seule peut-être, où nous avons moins peur, paradoxalement, de le laisser tomber.

Nos « impostures » seront pourtant bien découvertes. Viendra alors le temps où notre mascarade tombée, nous trouverons enfin le temps de l’épanouissement.

Car, je le vois souvent autour de moi, la peur d’être jugé, de ne point répondre à l’image que nous voulons offrir n’est qu’une source de souffrance et d’efforts bien souvent vains.

Notre valeur ne vient en rien de cette image que nous tentons d’offrir. Plus encore, elle ne dépend pas de nos réussites et celui qui croit pouvoir toujours tenir la tête haute, fier de ce qu’il aurait fait de « bon » sera vite, un jour ou l’autre, ramené plus bas que terre.

Tout le monde en effet est faillible et a une vie très différente de celle qu’il montre.

Mais voilà, de plus en plus, nous sommes dans une société du « paraître »

Nous y ajoutons souvent la recherche d’une perfection en tout.

Il nous faudrait un corps parfait, un travail parfait et super reconnu, une vie de couple

parfait.

Ne nous étonnons pas alors de nous placer dans un processus douloureux d’angoisse et d’insatisfaction permanente.

Sans compter sur les sentiments de jalousie qui opposent alors ceux qui veulent avoir la meilleure image. Avec éternellement cette coloration insupportable dans les relations :

Qui a fait les meilleures études ? Qui s’en sort le mieux ? Qui est le plus beau ? Qui prend les plus belles vacances ? Qui a la plus belle bagnole ?

La compétition est lancée ! Comment alors établir une véritable et épanouissante relation ?

Laissons tomber nos masques et vivons la réalité de ce que nous sommes :

des hommes et des femmes aux multiples facettes.

Mik.

 

12:09 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

tomber les masques comment survivre à tant d'indifférence.. quand celle qu'on aime ne vient même plus vous parler ..
MIKE, combien de masques sont toujours portés dans ce monde de la virtualité ...

Écrit par : aramis-le-rimailleur dingo | 20/03/2006

Les commentaires sont fermés.