12/02/2006

Commerce amoureux?

Je disais dans mon dernier post que je n’aime aucun culte, pas même celui de l’amour.

Nous vivons trop dans une société où d’ailleurs il faudrait tout aimer. Il faut aimer sa voiture, sa maison, sa télé, …

Cette fête commercial de la Saint Valentin pousse d’ailleurs plus à la consommation d’objets qu’à de vrais sentiments de partage et de complicité, tentant de faire de chaque consommateur un don Juan amoureux !

Je n’aime, à vrai dire, aucune contrainte. Celle de devoir me plier à des usages et cérémonials me semble en être une. L’esclavage commercial est plus présent que nous ne l’imaginons.

Le mot esclavage est peut-être trop fort, mais avouons que nous acceptons bien souvent un certain « conditionnement », voire même une certaine « exploitation ».

Mik.

 

17:33 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonsoir mik merci de ta visite.
suis d'accord en partie...mais quel bonheur tout de même de pouvoir faire plaisir à celui ou celle que tu aimes...

Écrit par : joy | 12/02/2006

bonne route cher Mik je reviendrai aussi souvent que possible
biz

Écrit par : b.i | 13/02/2006

Les commentaires sont fermés.