10/01/2006

 

face à face


Et voilà. De nouveau, deux de mes amis mettent fin à leur relation amoureuse.

Je suis attristé de ce que un refuse toujours de se mettre en question.

Il  «  chialait » trop, mais les conseils servent peu. Plutôt que de parler toujours de ses manques, des ses lacunes, n’aurait-il pas mieux valu qu’il parle de ses envies, de ses projets, de ses joies ?

Oh, mais c’est qu’il ne demandait rien soi-disant, tout en allant surveiller le profil de son ami. Personne au fond n’est plus exigeant que celui qui ne demande rien et le dit !!

Suivant la vielle recette, combien de fois ne lui ai-je pas répété,  lui qui voulais rendre son ami heureux : « dans un couple l’important est moins de vouloir rendre l’autre heureux que de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre. »

Mais qu’importe, tous les deux restent mes amis, simplement parce que ils sont eux et que je suis moi.

Je crois qu’ils s’aiment encore, mais pas au point de vivre une relation et de plaisir et d’attachement.

Bon vent en amour à tous les deux et qu’au-delà des malentendus, des échecs, ils gardent surtout l’espoir d’une vie ouverte à deux ou seul.

Et je lisais cette citation anonyme :

« C’est plus facile de se priver de quelque chose que l’on aime, que de supporter quelque chose que l’on aime pas ».

Mik.






00:10 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.