02/01/2006

Vive 2006

vive 2006


Les fêtés passées, la quotidienneté reprend.

Bien étrange parfois de voir ce besoin de fête collective, comme pour contrer une réalité terne.

Au temps de la fête succède vite la vraie vie, celle qui pourtant vaut s’en doute mieux. Elle est plus merveilleuse que les artifices éphémères dictés et téléguidés, selon moi, par une société de consommation qui veut  faire de nous d’éternels acheteurs insatisfaits, en profitant de nos besoins de cœurs et de dire notre amour.

Bien au-delà des feux, cotillons et bouteilles, nous revoilà face à nous, face à notre besoin de bonheur. Bonheur souvent associé à l’amour, plus encore qu’à l’argent.

Cette voie de l’amour n’est pourtant pas synonyme de bonheur. Elle comporte bien des risques, et tout spécialement le deuil à faire d’un autre qui n’est et ne sera jamais celui que mes fantasmes voudraient qu’il soit.

J’ai entendu un amoureux ne cesser dire « il me manque ». C’est que le coup foudre engendre vite cette impression terrible que l’autre devient vital, indispensable.

Le choix amoureux est aussi un choix de souffrance.

En commençant cette année, je voudrais vous souhaiter plein de moments de solitude heureuse, celle qui porte tous ceux que nous aimons sans pouvoir leur exprimer notre amour, notre amitié, comme nous le souhaiterions. Trouvons-nous des moyens de réduire nos doutes, nos angoisses, nos rejets, nos blocages. Il suffit parfois de clarifier un peu mieux nos désirs et d’accepter que l’autre ne puisse toujours y répondre.

Vive 2006 !

Mik.

 



00:22 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Que 2006.. ...soit remplie d'étincelles dans tes yeux...

Écrit par : la petite etoile | 02/01/2006

Les commentaires sont fermés.