19/12/2005

 

Ensemble


Je suis souvent  surpris des malentendus que j’entends en écoutant des couples se plaindre de leur vie commune.
Pas facile évidemment d’éviter des tensions qui bien souvent trouvent leurs origines dans l’expression (ou non) des différences que vivent chacun.
Par exemple le «  j’ai besoin de temps à moi, d’être seul, de faire ce que je veux » est vite, et à tort, considéré comme une exclusion.
Ne faudrait-il pas pour éviter ce type de tension se mettre peut-être d’accord sur ce qui est commun et ce qui reste réservé ?
Je pense à des amis qui souvent se bloquent devant le fait que leurs amitiés ne doivent pas nécessairement être vécues en couple.
Et comme disait je ne sais plus qui : ne pas faire payer trop cher à l’autre l’amour qu’on lui donne.
En tout cas, je ne sais pas ce qui se passe, mais j’entends en ce moment beaucoup de brouilles dans les couples. Heureusement, j’ai un jeune ami qui lui vit avec son amoureux la belle période « auréole ». La meilleure ! Il est heureux et je suis heureux pour lui.

Mik.






13:32 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.